Transport - Logistique

ACCUEIL /

TRANSPORT

Transport (7)

Logistique (8)

Infrastructure (2)

État des lieux

En 2019, les dépenses de transport en France ont atteint leur apogée avec 438,2 milliards d’euros,représentant ainsi 18,1% du PIB. Les ménages comptent  pour environ la moitié des dépenses courantes de transport, devant les entreprises et les administrations. Parmi les principaux marchés du secteur, on peut citer le transport de marchandises, le transport de voyageurs, les autres services de transport (entreposage et stockage), le transport aérien, la fabrication de matériels de transport, etc.

Les dépenses en termes de transport ont eu tendance à progresser ces dernières années, la mobilité est intimement liée à la croissance économique du pays et les infrastructures françaises comptent parmi les meilleures au monde. Véritable carrefour européen, l’Hexagone bénéficie de sa position centrale au sein de l’Union avec des flux de voyageurs et de marchandises qui progressent régulièrement.

Principaux changements 2020 – 2022

Les marchés du transport et de la logistique ont connu des bouleversements majeurs liés à l’émergence de la pandémie de covid-19. Certains segments du marché du transport (transport aérien, fluvial, transport de voyageurs, covoiturage …) ont subi de plein fouet la baisse de la mobilité humaine. En 2020, les dépenses de consommation des ménages liées aux transports ont ainsi diminué de 21,4%,dans le sillage de la crise sanitaire.

En parallèle, les besoins en logistique ont explosé, les ventes en e-commerce ont encore accéléré lors de la pandémie alors que les entreprises s’équipaient à marche forcée pour s’adapter à la nouvelle donne. La digitalisation et l’automatisation des processus des secteurs du transport et de la logistique ont également gagné du terrain afin de pouvoir gérer la croissance des flux.

Cependant, l’année 2022 a montré une certaine normalisation de la situation avec un ralentissement des ventes en ligne et des besoins en logistique, tandis que le transport rebondissait nettement, sans toutefois retrouver son pic de 2019.