Le marché du covoiturage en France

Étude de marché

Le covoiturage désigne la mise à disposition des places disponibles dans une voiture ou un autre moyen de transport, par un conducteur non professionnel. Les passagers font ainsi une partie du trajet en commun, ce qui permet d’augmenter le taux de remplissage des véhicules, mais aussi de diminuer les coûts et la pollution par passager.

Le marché français du covoiturage est depuis longtemps l’un des plus dynamique au monde avec une base d’utilisateurs importantes et un écosystème dense qui compte de nombreux acteurs présents à l’échelle régionale, nationale, voire internationale.

Le leader du marché français est sans conteste la société Blablacar qui fait figure de pioner sur le secteur avec une création en 2011. L’entreprise est en quasi-monopole sur les covoiturages longue-distance avec une communauté dense et fidèle qui lui permet de couvrir l’ensemble du territoire français et une activité internationale significative.

Le marché a subi un net coup d’arrêt en 2020 suite aux mesures de confinement et à la généralisation du télétravail qui ont entraîné l’arrêt quasi complet de l’activité une partie de l’année. Malgré des mesures d’assouplissements notables en 2021 et la fin complète des restrictions début 2022, ce n’est qu’au second trimestre de l’année 2022 que le marché a pu dépasser son niveau pré-Covid. L’explosion des prix de l’essence a incité les passagers à modifier leurs habitudes de transport et à privilégier le covoiturage lorsque c’était possible.

Si la position de Blablacar sur les trajets longue distance est difficilement attaquable, le gisement des trajets domicile-travail et de la courte distance en général reste encore à exploiter. On estime que sept Français sur dix utilisaient leur voiture pour se rendre au travail avant le début de la crise sanitaire, plusieurs startups se sont donc positionnées sur ce segment du marché (Karos, Klaxit …) pour promouvoir l’utilisation du covoiturage.

Autre soutient au secteur, la loi d’orientation des mobilités (LOM), entrée en vigueur en mai 2020, permet aux collectivités de financer les trajets en covoiturage au même titre que les lignes de bus, les métros, les trams, etc. Les entreprises peuvent également subventionner le covoiturage à hauteur de 500 euros par an. Ces mesures réglementaires ont permis de faire progresser le chiffre d’affaires d’un marché qui bénéficie d’une conjonction de plusieurs tendances : sobriété énergétique, économie du partage et tension sur le pouvoir d’achat des Français.

Entreprises du secteur

Aperçu des différents acteurs de la filière du covoiturage en France

– Mobicoop
– …

– Covoit’ici
– …

Analyse de marché

Au sein de chaque filière, notre analyse se concentre sur les points suivants :

  • Taille de marché
  • Détail de la chaîne de valeur
  • Position des acteurs français
  • Innovations et tendances d’avenir
  • Tendance de la consommation
  • Opportunités de croissance
  • Clients (BtC) et industries clientes (BtB)
  • Marges et ratios financiers
  •  Développement et viabilité du Made in France
Analyse de marché
Entreprises

Panorama des entreprises du secteur

Au sein de chaque filière, notre panorama concurrentiel contient les points suivants

  • Liste des entreprises du secteur
  • Rapport de force fournisseurs – intermédiaires – distributeurs
  • Principales actualités des entreprises du secteur
  • Comparaisons des ratios financiers
  • Évolution structurelle du tissu productif français
  • Projets – nouveaux entrants au sein de l’écosystème français

Analyse complète : marché, filière et mapping concurrentiel

Ce document contient l’ensemble des éléments disponibles ci-dessus.

  • Analyse de marché
  • Panorama des entreprises du secteur