Le marché des diamants en France

Étude de marché

Le diamant est une pierre précieuse, le plus souvent incolore, connue pour sa dureté et la beauté de son brillant. Cette étude se concentre sur le diamant de bijouterie, utilisé par les enseignes de joailleries pour la création de bijoux.

À l’échelle mondiale, la production de diamant est contrôlée par une poignée de pays qui trustent l’ensemble de l’extraction de diamant, notamment la Russie, le Botswana, le Canada, la République Démocratique du Congo, l’Australie et l’Angola. Plusieurs types d’acteurs interviennent à différents stades du marché. On distingue l’extraction : (Alrosa, De Beers…), les activités de coupe et de polissage ainsi que la fabrication de bijoux et de la vente par de petits distributeurs. À noter que certaines entreprises intègrent plusieurs étapes de la chaîne de valeur : Alrosa concentre ainsi des activités de coupe et de polissage à Surat, en Inde. Les marges les plus élevées se trouvent en amont de la filière avec la vente de diamants bruts (19 -21%) ainsi que dans la distribution par les grandes maisons de luxes (8-10%) en aval.

En France, il reste aujourd’hui très peu de diamantaires qui sont parfois intégrés aux entreprises de négoce ou travaillent dans de petits ateliers spécialisés. Le marché est atomisé et l’emploi se concentre dans la fabrication de bijoux tournés vers le haut de gamme, en collaboration avec les grandes maisons de luxe (Cartiers, Bulgari…) et les joailleries les plus réputées : la place Vendôme demeurant une référence mondiale en la matière. Les diamants représentent près de la moitié de la fabrication de pierres et perles pour la joaillerie en France (48%). Vient ensuite le travail fini (enfilage), suivi par les rubis, saphirs, émeraudes, pierres semi-précieuses et pierres synthétiques qui représentent 19% de la production.

L’épidémie de covid-19 a bouleversé la chaîne de valeur mondialisée du marché du diamant : le marché a d’abord subi les mesures de confinement et les fermetures des bijouteries, ainsi que le ralentissement mondial des flux touristiques. Néanmoins, l’année 2021 a signé la grande reprise du secteur avec une demande record ; si le prix de vente des diamants bruts avait chuté de 11% en 2020, les ventes de pierres précieuses se sont envolées en 2021 selon Paul Zimnisky, tirées par la demande mondiale. Enfin, la pandémie a accéléré la tendance de fonds favorable à l’e-commerce et l’acte d’achat de bijoux s’est digitalisé, une tendance qui devrait se poursuivre dans les années à venir.

Entreprises du secteur

Aperçu des différents acteurs de la filière des diamants en France

– Diveene
– …

– Dalloz Frères
– …

– Cartiers
– …

Analyse de marché

Au sein de chaque filière, notre analyse se concentre sur les points suivants :

  • Taille de marché
  • Détail de la chaîne de valeur
  • Position des acteurs français
  • Innovations et tendances d’avenir
  • Tendance de la consommation
  • Opportunités de croissance
  • Clients (BtC) et industries clientes (BtB)
  • Marges et ratios financiers
  •  Développement et viabilité du Made in France
Analyse de marché
Entreprises

Panorama des entreprises du secteur

Au sein de chaque filière, notre panorama concurrentiel contient les points suivants

  • Liste des entreprises du secteur
  • Rapport de force fournisseurs – intermédiaires – distributeurs
  • Principales actualités des entreprises du secteur
  • Comparaisons des ratios financiers
  • Évolution structurelle du tissu productif français
  • Projets – nouveaux entrants au sein de l’écosystème français

Analyse complète : marché, filière et mapping concurrentiel

Ce document contient l’ensemble des éléments disponibles ci-dessus.

  • Analyse de marché
  • Panorama des entreprises du secteur 

Analyses liées

Retrouvez ici nos études en lien