Le marché des cartes électroniques en France

Étude de marché

Les cartes électroniques regroupent les cartes intelligentes (cartes à puce) mais aussi les cartes réseau, vidéo, son, etc. ainsi que des circuits imprimés passifs.

Estimé à plus de 60 milliards au niveau mondial (plus de 6 milliards en Europe), le marché des cartes électroniques a connu une forte progression au cours de la dernière décennie, tiré par une demande croissante. La France se positionne comme 4ème producteur européen de cartes électroniques, derrière la Hongrie, l’Italie et l’Allemagne. L’Hexagone compte de puissants acteurs locaux et des sous-traitants mais l’activité est davantage tournée vers le marché intérieur, expliquant un léger déficit commercial.

En France, la production de cartes électroniques a progressé en moyenne de 4,8% par an entre 2010 et 2019. Les montées en cadence se sont faites à mesure de l’augmentation du taux d’équipement de la population en smartphone (plus de 86% en 2021), qui a accru le besoin en carte SIM. La cybersécurité représente également un marché français au fort potentiel dans les années à venir, le rachat de Gemalto par Thales illustrant le fort intérêt pour le secteur.

En France, l’activité des fabricants de cartes électroniques a continué à reculer en 2021 après une baisse de 11% en 2020. En cause, la très forte dépendance du secteur à l’industrie qui lutte encore pour retrouver son niveau d’avant crise. L’automobile a souffert des pénuries de semi-conducteurs et est toujours loin de son niveau de production précédent. Dans un contexte de rareté, les fabricants lui ont préféré le secteur électronique qui dégage davantage de valeur ajoutée par composant. En ce qui concerne l’aéronautique, la chute de la production de 32% en 2020 s’est légèrement poursuivie en 2021 mais les perspectives sont plus optimistes pour ce débouché. Le marché demeure extrêmement concurrentiel et la fermeture récente de l’usine Éolane de Montceau les Minces souligne l’intensité concurrentielle.

Une des particularités du secteur tient à l’importance de la sous-traitance qui est monnaie courante en matière d’assemblage de cartes électroniques. Plusieurs sous-traitants d’envergure (Éolane, Tronico,Lacroix Electronics) ont leur activité dans l’Ouest de la France, dans les Pays de la Loire et en Bretagne.

Entreprises du secteur

Aperçu des différents acteurs de la filière des cartes électroniques en France

– Lacroix Electronics
– …

– Thales
– …

– Matra Electronics
– …

Analyse de marché

Au sein de chaque filière, notre analyse se concentre sur les points suivants :

  • Taille de marché
  • Détail de la chaîne de valeur
  • Position des acteurs français
  • Innovations et tendances d’avenir
  • Tendance de la consommation
  • Opportunités de croissance
  • Clients (BtC) et industries clientes (BtB)
  • Marges et ratios financiers
  •  Développement et viabilité du Made in France
Analyse de marché
Entreprises

Panorama des entreprises du secteur

Au sein de chaque filière, notre panorama concurrentiel contient les points suivants

  • Liste des entreprises du secteur
  • Rapport de force fournisseurs – intermédiaires – distributeurs
  • Principales actualités des entreprises du secteur
  • Comparaisons des ratios financiers
  • Évolution structurelle du tissu productif français
  • Projets – nouveaux entrants au sein de l’écosystème français

Analyse complète : marché, filière et mapping concurrentiel

Ce document contient l’ensemble des éléments disponibles ci-dessus.

  • Analyse de marché
  • Panorama des entreprises du secteur 

Analyses liées

Retrouvez ici nos études en lien